15th June 1943 – 5th December 2017

Dubbed as the French Elvis, with leather biker jackets, husky voice, craggy face, wide boy swagger, little boy smile, Johnny Hallyday, known simply as ‘Johnny’, has left us.

The rock and roll giant, one of the world’s best-selling artists of all time, died yesterday, December 5th 2017, at the age of 74, after a long battle with lung cancer.

The news of his death is a great blow to millions of adoring fans, celebrities, politicians – he was an icon in the French and international music world for over 50 years.

If you don’t already know Johnny’s music, here are a couple of his songs that you will certainly recognise.

NOIR, C’EST NOIR (Click to watch)

Noir c’est noir
Il n’y a plus d’espoir
Oui, gris c’est gris
Et c’est fini, oh, oh, oh, oh
Ça me rend fou
J’ai cru à ton amour
Et je perds tout
Je suis dans le noir
Et j’ai du mal à croire
Au gris de l’ennui
Et je te crie, oh, oh, oh, oh
Je ferai tout
Pour sauver notre amour
Tout jusqu’au bout
Si un mot peut tout changer je le trouverai
Oh, il ne faut plus en douter, il faut essayer
Noir c’est noir
Il n’est jamais trop tard
Pour moi du gris
J’n’en veux plus dans ma vie, oh, oh
Ça me rend fou
De perdre ton amour
Je te l’avoue
Maintenant pour le sauver à tout je suis prêt
Oh, à l’instant de la vérité pourquoi en douter?
Noir c’est noir
Il me reste l’espoir
Oui, gris c’est gris
Je n’veux plus d’ennuis, oh, oh
Ça vaut le coup
De sauver notre amour
Rien que pour nous
De sauver notre amour
Rien que pour nous
Noir c’est noir
Il me reste l’espoir
Noir c’est noir
Il me reste l’espoir
Noir c’est noir
Il me reste l’espoir
Noir c’est noir

LE PENITENTIER (Click to watch)

Les portes du pénitencier
Bientôt vont se fermer
Et c’est là que je finirai ma vie
Comm’d’autres gars l’ont finie
Pour moi ma mère a donné
Sa robe de mariée
Peux-tu jamais me pardonner
Je t’ai trop fait pleurer
Le soleil n’est pas fait pour nous
C’est la nuit qu’on peut tricher
Toi qui ce soir a tout perdu
Demain tu peux gagner .

O mères, écoutez-moi
Ne laissez jamais vos garçons
Seuls la nuit traîner dans les rues
Ils iront tout droit en prison
Toi la fille qui m’a aimé
Je t’ai trop fait pleurer
Les larmes de honte que tu as versées

Il faut les oublier
Les portes du pénitencier
Bientôt vont se fermer
Et c’est là que je finirai ma vie
Comm’d’autres gars l’ont finie

Share it!

Leave a Comment